TEMOIGNAGE D'AIDE : ENVIE DE MOURIR, QUE FAIRE ? ( page 1 )
Retrouver brutalement l'envie de vivre après deux tentatives de suicide

DEPRESSION ENVIE DE MOURIR, QUE FAIRE SI J'AI UN APPEL A L'AIDE ?

Enceinte avoir envie de mourir, dépression après une rupture

J'avais alors 40 ans bien passés. Ce soir là j'étais confortablement installé seul chez moi à lire quand le téléphone sonna, rien ne supposait que j'allais vivre l'expérience la plus incroyable de ma vie.

- " Allo, Alain, c'est Ina. J'ai besoin d'aide. Ma voisine Yvette a fait une tentative de suicide avec des médicaments. Je l'ai persuadée de venir discuter avec toi. "
- " Heu, je peux en savoir un peu plus. Pourquoi ce désir de mourir ? "
- " C'est une jeune femme d'un peu moins de 30 ans, une camerounaise, elle était enceinte lors de sa TS. Ah oui, il y avait une bible près d'elle quand un voisin l'a retrouvée seule presque morte dans les douches communes. C'est ce voisin qui est venu me demander "aidez-moi". "
- "C'est la première fois qu'elle tente de se suicider ?"
- "Non, c'est sa deuxième TS en trois mois. Elle est tellement dépressive qu'elle n'a plus envie de rien, juste de se tuer."
- "Vous avez discuté ensemble ?"
- "Tu sais, à part dire « j'ai envie de mourir», elle n'est pas très loquace. J'ai compris qu'elle a vécu une rupture difficile. De plus elle était enceinte, non mariée et dans la misère."
- " Bon, je vais réfléchir à ce que je peux faire et je te rappelle "

Je n'étais ni psychologue diplomé, ni avait fait des études de psy, ni avait un métier en relation avec la psychologie. A priori, face à quelqu'un qui exprimait aussi fortement n'avoir pas envie de vivre, comment faire mieux qu'un spécialiste ? Et pourtant peu de choses auront suffit pour lui redonner le goût de vivre, vaincre ce chagrin d'amour !!

Et si dire "je veux mourir" avait pour cause quelque chose de positif ?

J'avais connu moi-même la dépression et cette expérience personnelle m'avait montré qu'une dépression, même suffisamment forte pour vouloir mourir, pouvait n'avoir juste qu'une cause très surmontable. C'est son amplification intérieure qui m'avait fait basculer dans une déprime "insurmontable". Je faisais même des prières pour mourir ! Une simple déclic avait suffit à casser brutalement mon état dépressif.

La guérison brutale qu'allait connaître Yvette, ainsi que d'autres plus tard, m'ont fait comprendre ce fait important. Quand quelqu'un dit : "je voudrais mourir", il exprime souvent en réalité "je n'ai pas envie de vivre cette vie que j'ai". C'est un refus de se résigner devant sa vie paraissant vide d'attrait, vide d'amour, souvent un sentiment de solitude. Mais ce souhait n'est-il pas préférable à une résignation passive ? Les guérisons brutales que j'ai vu ont transformé facilement cette énergie de refus en un élan pour diriger leur vie selon leur volonté, la rendre bien plus passionnante qu'une simple acceptation de leur situation.

Comment vaincre l'envie de mourir d'Yvette, pourquoi cet appel à l'aide ?

Il peut paraître étrange d'être appelé pour venir au secours d'un voisin qui a essayé de se tuer, mais Ina et moi avions fait connaissance il y a quelques années dans l'association "SOS Suicide". Ina aimait beaucoup le contact avec les suicidaires, elle avait certainement essayé de redonner envie de vivre à Yvette. Son appel signifiait qu'elle ne devait pas avoir su comment faire et ne savait plus quoi faire. De plus il y avait de grandes chances qu'après sa première TS, Yvette ait été suivie par un psychologue. Le fait d'avoir toujours envie de se suicider montrait que celui-ci n'avait pas eu plus de succès. Or je n'avais pas une longue expérience d'écoutant SOS et je n'avais jamais eu d'appel à l'aide aussi urgent, où la personne risquait de se suicider rapidement. De plus le contact était purement téléphonique, avec quelqu'un d'inconnu, tout cela était complètement différent d'une voisine suicidaire. Pourquoi Ina pouvait-elle penser que je saurais mieux qu'elle comment combattre cette envie ?