Chargez le texte de la parabole des talents Matthieu 25 14-30

COMMENTAIRE SUR LA PARABOLE DES DIX TALENTS
ANALYSE ET INTERPRETATION DE L'EVANGILE DE ST MATTHIEU


Une parabole du nouveau testament dont l'explication est souvent mal analysée

Bible talents : beaucoup de chrétiens sont rebutés par la morale de la parabole des talents dans l'évangile de saint Matthieu . Dieu confie 5 talents au premier serviteur, 3 au second et 1 seul au dernier , car il donne à chacun selon ses capacités (donc très inégales : de 1 à 5). Pire, le dernier ne sachant le faire fructifier se verra alors rejetté en Enfer !!! Le pire rejet que j'ai vu de cette parabole a été par la mère d'un enfant handicapé. Pour elle, il était déjà dur de voir son fils disposer de moins de "capacités" que les autres, mais en plus voir rejetter ceux qui n'ont pas la même "capacité" d'utiliser leurs dons était pour elle totalement intolérable.

Mais est-ce vraiment ça le sens du message de Jésus ? cette interprétation est-elle bonne ? Plus j'ai médité dans mes prières ce texte biblique du nouveau testament, plus j'ai trouvé belles les leçons qu'on pouvait tirer de ce texte. Plutôt que de fournir ici de multiples explications dans une longue étude (vous trouverez d'excellentes homélies ou enseignements théologiques bien expliqués sur le net), je vous propose la méditation de certains points. Comprendre la volonté et la grandeur de Dieu à partir de la méditation de passages dans la Bible est pour moi une des formes de prière les plus belles, car tournée non vers nous-même, mais vers Dieu.

Est-ce l'amas de "talents" qui peut nous rendre heureux ?

Dans la parabole, celui qui a eu 5 talents, est-il plus heureux que celui qui n'en a eu que trois ?

Dans la vie, l'amas de richesse, de dons nous satisfait-il ? Un ami m'a raconté l'anecdote suivante : Une des ses connaissances très riche avait l'air déprimé. Il lui demanda ce qu'il avait. « Je suis allé récemment à une réunion professionnelle près de New York. A l'aéroport j'ai loué un hélicoptère pour aller au lieu de réunion. Là-bas je me suis rendu compte que j'avais été le seul à le louer, tous les autres possédaient le leur ». Une autre anecdote lu dans un livre. On sonde des gens riches avec cette question : Quel montant de richesse vous serait suffisant pour plus ne vous sentir "dans le besoin". Réponse quel que soit le niveau initial : le double !

Est-ce le niveau de "talent" qui compte pour Dieu ? Dieu traite-il mieux celui qui a 5 talents que celui qui n'en a eu que 3 ? Dieu leur offre à chacun d'entrer dans sa joie. Or cette joie du paradis, est-elle différente suivant nos mérites ? Dans la parabole des ouvriers de la 11ème heures, Jésus insiste sur le fait que tous auront la même place, quelque soient leurs oeuvres. Pourrions-nous être heureux au Paradis si nous voyons nos frères dans une situation moins bonne que la nôtre ?

Mais alors qu'est-ce qui peut nous rendre heureux ?

Relisez la Parabole. Les deux premiers serviteurs sont heureux, le troisième malheureux, je dirais même déprimé. Si ce n'est le niveau de "talents", qu'est-ce qui peut bien nous apporter le bonheur ?

Je vais vous donner une piste : une chose différencie énormément la situation des 2 premiers de celle du dernier. Les premiers ont su utiliser leurs "talents", le dernier ne l'a pas fait. Or plus j'avance en âge, plus je me rends compte que ce n'est ni le niveau de richesse, ni le niveau de dons intellectuels qui rend heureux, mais le fait de réussir à exploiter ses dons.

Pourquoi l'enfer pour le dernier serviteur ?

Qu'est-ce que l'Enfer : c'est le refus de l'amour de Dieu, le refus donc d'être avec Lui. Or dans la parabole qui refuse l'autre le premier ? Le maître ou le serviteur ? Jésus ne fait-il exprès de faire reprendre par le maître mot à mot la description du serviteur : « Tu savais ... ».

Pourquoi le maître confie-t-il un talent à un "mauvais" serviteur ,

Le maître savait sans doute que son serviteur ne l'aimait pas (au moins il n'avait pas l'air de s'en cacher !), pourquoi lui confie-t-il quand même un talent ? Par ce biais, ne lui donne-t-il pas une deuxième chance ?

Infinité de l'amour de Dieu

Dans la parabole de l'enfant prodigue, quand le fils revient, ce n'est pas par amour, mais par nécessité. (Il ne croit pas non plus à l'amour infini de son père, car il pense que celui-ci ne lui accordera qu'une place de serviteur vu sa faute) Et pourtant Dieu l'accueille à bras ouvert, comme si la faute n'avait pas existé.
Dans cette parabole, ne retrouve-t-on pas aussi ce thème. Le maître se serait contenté des intérêts d'un simple placement en banque. Un effort, il faut le reconnaître pas terrible !! L'amour de Dieu serait tellement fort, qu'il se contenterait de peu de notre part ?

Dans la prière que demander ?

Souvent dans la prière nous demandons pour nous. Mais cet évangile ne nous montre-t-il pas ce qui est important de demander. Plutôt que de demander des "talents" (comme si Dieu ne nous en avait pas donné assez !!), ne faut-il pas mieux demander à Dieu le courage d'utiliser ceux qu'il nous a donné ?

Mérite de Dieu ou de l'homme

Quel est la part de l'action de Dieu dans un évènement favorable ? Cette question a des réponses très diverses suivant les croyants. Pour certains, le mérite d'un fait heureux revient systématiquement au Saint Esprit. Cette position choque nombre d'autres chrétiens qui trouve le rôle de l'homme réduit à zéro. Or cette parabole répond d'une façon limpide à cette question. Dieu y est décrit comme l'origine du "talent" (n'est-il pas notre créateur), mais il est aussi celui qui désire que l'homme développe ce talent, le fasse fructifier jusqu'à le multiplier. Un Dieu d'amour qui non seulement nous donne nos talents, nous aide, mais veut qu'une part du mérite nous revienne. Si nous restions dans la simple obéissance/acceptation, pourrions-nous nous unir à Lui ?