TEMOIGNAGE : CYRIL LALANDE, Créateur de SOS SUICIDE DIALOGUE

SOS SUICIDE DIALOGUE : POURQUOI ALLER AU DELA DE l'ECOUTE


Bien avant de fonder SOS SUICIDE DIALOGUE , j'ai été bénévole pendant 5 ans au sein de l'association SOS Suicide de Jacques Terrassin. Je garde un excellent souvenir de cette période. Un certain nombre de caractéristiques ont fait que je m'y suis senti bien et que j'ai pu être efficace. Les voici :

1. Jacques m'a accueilli à 23 ans, alors qu'une autre association m'avait rejeté à cause de mon âge.

2. Jacques ne faisait pas l'apologie de la non directivité. Je ne l'ai jamais entendu inciter à être non directif ou à s'inspirer de Carl Rogers. De fait, les différents écoutants que je connaissais étaient clairement directifs. Ils ne prenaient pas une posture d'écoute passive ou de miroir laconique. Ils n'hésitaient pas à donner leur opinion ou à conseiller.

3. Jacques était pragmatique, pas dogmatique. Il nous jugeait au résultat, pas à la méthode. Il nous laissait libre d'utiliser notre propre cadre théorique tant que celui-ci permettait d'aider efficacement ceux qui nous appelaient. C'est ainsi que j'ai pu, entre autres, me servir des outils théoriques et pratiques de la thérapie brève selon le modèle de l'école de Palo Alto (tels que présentés dans le livre Tactiques du changement de Fisch, Weakland et Segal), et de techniques issues de l'expérience de Milton H. Erickson, alors que Jacques, psychanalyste, ne connaissait pas ces auteurs.

4. Nous répondions aux appelants depuis notre domicile aux heures qui nous convenaient sans être engagés à un minimum.

5. J'ai pu faire de l'écoute en binôme avec un autre psychothérapeute se référant lui aussi au modèle de l'école de Palo Alto, chacun étant tour à tout superviseur de l'autre en direct.

Grâce à ce contexte, j'ai pu appliquer pendant 5 ans les outils de la thérapie brève et en obtenir beaucoup de satisfaction.

Suite à la disparition de Jacques et de SOS Suicide, j'ai pendant plusieurs années couvé l'intention de fonder une nouvelle association reprenant les traits que j'avais appréciés et en essayant de promouvoir les idées de l'école de Palo Alto (sans les imposer).