POURQUOI DIEU LAISSE-T-Il FAIRE LE MAL, LE PERMET-IL ?


Si Dieu existe, pourquoi n'intervient-il pas face au mal ?

Je ne crois pas en un Dieu d’amour qui laisse faire le mal, cette phrase est souvent opposée à l'amour de Dieu.

Ce genre d’affirmation n’est pas du tout choquant, au contraire il est très positif de trouver le mal scandaleux. "Pourquoi Dieu permet-il le mal ?", "pourquoi ce silence de Dieu face au mal et à la souffrance ?", "Si Dieu est bon pourquoi le mal existe ?", toutes ces questions sont d'excellentes bases pour une réflexion sérieuse, avec l’avantage d’aborder un point qui intéresse tout le monde.

Face au mal : Laisser faire ou dirigisme ?

Autoriser le mal : plutôt que de chercher des solutions théologiques puissantes, pensez tout simplement à ce que vous auriez eu comme attitude face au mal si vous aviez agi à la place du Seigneur.

Généralement on arrive à des suggestions comme : « je n’aurais créé que des gens bons », « j'interviendrais en supprimant les gens qui font le mal », « j’aurais isolé les gens qui veulent le mal » …
Examinez vos conclusions, elles ont toutes les chances d'avoir un point commun : celui de trouver que Dieu aurait dû être plus dirigiste. Or une des choses que nous détestons le plus au monde, c'est que notre vie soit dirigée par quelqu'un. Supporteriez-vous qu'une personne surveille tout ce que vous faites, vous interdise toute action que lui trouverait mal, ne vous laisse plus maître de votre vie ? Trouver que Dieu dirige trop nos vies est d'ailleurs un des principaux reproches fait aux religions !

En allant au fonds de ce raisonnement, on se rendre compte de soi-même que le problème n’est pas si simple qu'on le pensait : en voulant empêcher le mal, on crée un mal encore plus grand, celui de rendre la vie de tout le monde infernal.

Extirper le mal ?

Indépendemment du fait que nous ne supporterions pas le dirigisme, Jésus dans la la Parabole de l'ivraie donne une autre raison : en voulant arrracher le mal, le bien serait lui aussi touché. L'homme a régulièrement essayé d'extirper ce qu'il considérait comme le mal. Nos expériences ne nous ont pas laissé de très bons souvenirs : persécutions religieuses, terreur ... La palme revenant au communisme, qui pour créer un monde meilleur provoqua la mort d'environ 100 millions de personnes, sans compter tous ceux dont la vie a été gachée dans des camps. Pour éradiquer le mal, il fallait supprimer toute personne susceptible de le faire, quitte à frapper aussi des innocents !! La parabole de l'ivraie était prophétique !!

Dieu permet-il le mal par amour ?

La contradiction est encore plus forte dans le christianisme : Un Dieu qui ne laisse pas exister le mal est un Dieu dirigiste, et un Dieu dirigiste a peu de chance de créer une relation d’amour avec ses créatures.

Quelqu'un m'a communiqué un exemple imagé qui vaut bien plus que de longs discours : Il semble bien que Dieu a respecté ses créatures, qu'il n'a pas voulu en faire des automates, qu'il a souhaité que nous participions à son oeuvre. Concevrions-nous un constructeur automobile qui rendrait les usagers de ses véhicules totalement dépendants de lui en échange de l'assurance qu'ils auraient d'être totalement à l'abri de tout incident ? Se trouverait-il d'ailleurs des usagers pour accepter d'aliéner leur liberté, même si c'était pour être garantis contre tout pépin ?